La réussite d’une belle chorégraphie

C’est de ne pas aller vers la facilité, mais, bien au contraire, de chercher à surprendre avec subtilité et émotion.

Savoir prendre l’espace, laisser la technique venir au service de la danse et non le contraire.

Laisser la danse respirer et non l’étouffer avec une tonne de techniques.

La danseuse ou le danseur oriental doit au mieux essayer de traduire la musique avec son corps.

This entry was posted in Conseils et questions and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *